Les 4 saisons de mon enfance

Derrière ma maison de banlieue
Y’avait un champ sur plusieurs âcres
On allait occuper les lieux
Pour voyager dans les âges

Avec du carton pis des planches
Avec des branches pis quelques pièces
On s’improvisait une tente
On y voyait une forteresse

Un ballon d’hélium en cadeau
Qui vient de s’envoler dans les airs
J’espère au moins qu’un astronaute
Pourra me l’ramener sur terre

La glacière su’l vélo
Fait son tour dans le quartier
Vite j’achète un popscicle
Faut pas qu’ça fonde dans le papier

Le ciment qui brûle sur mes pieds
Pis la piscine municipale
Est-ce qu’elle m’aime a la folie?
J’délaisse le mystère aux pétales

Ça va vite comme ça pas d’sens
Déjà faut retourner à l’école
C’est le temps de se refaire des connaissances
À l’aube de la récolte des pommes

À l’Halloween on a gagné
On est ninja ou samouraï
Pour la première fois de l’année
On peut réellement être nous-mêmes

Avant de m’reposer la tête
J’cherche réponses aux hypothèses
Comme un feuillu qui a peu d’lumière
Qui aurait besoin d’photosynthèse

Alors qu’les feuilles mortes trimbalent
Les oiseaux pensent à faire le sud
J’entends leurs chants comme des guimbardes
Faire un tango à la pleine lune

C’était dans un parc un peu plus loin
Que l’hiver faisait son décorum
J’prenais mon sac pis mes patins
J’étais Maurice richard au Forum

La neige qui tombait en rafale
Mes yeux devenaient un microscope
Notre arbre devenait un corail
Ma cours arrière un aquarium

Le temps des fêtes c’est l’image
D’enfants qui s’lève tôt le matin
Pour deviner qu’est-ce qui s’cache
Dans les cadeaux sous l’sapin

La forêt c’est une vieille grand-mère
Qui connait toute sorte de récits
Tu vois -tu ces traces dans neige?
C’est peut-être la preuve du yéti

Mon meilleur chum, meilleur ami
On était proche apparemment
Peut-être qu’un jour on allait vivre
Dans l’meme bloc appartement

Un jour on jouait au chef d’État
Ou au plus fort de la montagne
Y’avait d’quoi rire jusqu’aux éclats
Quand le soleil nous raccompagne

Feu d’artifice dans le ciel
Qui m’émerveille a perfection
J’attrapais tous ces étincelles
Pour les mettre à ma collection

Mes sacs de billes, mes cartes de sport
Ma chambre connait tous mes secrets
Ma vieille commode est un trésor
Que j’cache des pirates en retrait

Les vendredis soir de pizza
L’odeur d’la sauce spag à ma mère
Mais faut pas manquer l’épisode
De passe-partout à 6 heure

La fin de semaine dans le bois
Les tours à la cabane a sucre
Une oreille de christ dans mon plat
Pis l’autre bien cachée sous ma tuque

Le printemps, les peines d’amour
Plus jeune j’étais allergique aux filles
Quand la neige fond, j’me joue des tours
Pis j’fais la cours aux myrtilles

Du haut des arbres tombent des hélices
Un rêve vient tout juste de naître
J’graverai l’ciel pis ses limites
En m’fesant un hélicoptère

Une chaîne de bicyk sur un banc
Le mystère d’une bouche d’égout
Le lapin d’Pâques, la fée des dents
Pis mon voisin qui connait tout

Le sourire d’un jour d’avril
Le père qui revient de l’office
La pluie qui tambourine la vitre
L’ennui d’un jour pédagogique

C’est les gravures de ma mémoire
Ici pas d’histoires de vengeances
Pas de malheurs ni de déboires
C’est les 4 saisons d’mon enfance

D-Track