Une histoire de réussite, soutenue par la concertation régionale...
 

2004 - Le décrochage scolaire identifié comme un enjeu majeur

C'est lors des Forums régionaux du gouvernement du Québec sur les finances publiques et la démographie, en septembre 2004, que le problème du décrochage scolaire est clairement ressorti comme une préoccupation majeure en Estrie. Alors alertée par le milieu de l'éducation qui, de son côté amorce un premier regroupement de partenaires pour contrer le décrochage scolaire, la Conférence régionale des élus de l'Estrie (CRÉ de l'Estrie) en fait une de ses priorités.


2005 - Création de la TÉCIÉ et planification stratégique sur dix ans

La mobilisation du milieu de l'éducation se poursuit et, au printemps 2005, la « Table estrienne de concertation interordres en éducation » (TECIÉ) est formée. Cette Table est donc née de la volonté de concertation de divers partenaires du secteur de l'éducation et d'autres milieux concernés, pour agir contre le décrochage scolaire. Ces derniers se sont donc associés pour mener une analyse de la situation estrienne en matière de persévérance scolaire, assurer une mobilisation de divers partenaires régionaux et développer le Plan 2006-2016 de mobilisation et d'action pour contrer la décrochage et augmenter la qualification et la diplomation des jeunes estriens . Ils ont ainsi identifié des priorités d'action et, 6 champs d'intervention prioritaires.


2006 - Naissance du Projet PRÉE

Pour mettre en œuvre cette planification stratégique, un premier Plan de mobilisation et d'action sur cinq (2006-2011) a été réalisé. Pour mettre ce plan d’action en œuvre, la la TECIÉ s'est doté d'une structure de concertation, soit le Projet PRÉE « Partenaires pour la réussite éducative en Estrie ». En plus d'inclure les membres de la Table interordres, on y a adjoint d'autres organismes de diverses provenances, aussi concernés par la réussite éducative des jeunes de la région telle le regroupement des des comités de parents de l'Estrie, ainsi que des représentants d'écoles primaires, secondaires et de la formation professionnelle et technique, des syndicats (SEE, ATA et CSN Estrie), des Centres de santé et de services sociaux (CSSS), des Carrefours jeunesse-emploi (CJE) et du Regroupement des CPE des Cantons-de-l'Est (RCPECE). Tous ces partenaires, regroupés sous la structure du comité mobilisation du Projet PRÉE ont le mandat de participer, à divers degrés, à la mise en œuvre du plan d'action de la TECIÉ pour contrer le décrochage scolaire et augmenter la qualification et la diplomation des jeunes de l'Estrie.
 

2011 - Plan d'action 2011 - 2016

Après une vaste consultation et une évaluation sur les actions menées par le Projet PRÉE entre 2006 et 2011par ses partenaires estriens, le Plan de mobilisation et d'action 2011-2016 visant à atteindre les Cibles 2011-2016 a été adopté en 2011.
 

2016 - Un nouvel alignement stratégique 2016-2020

En juin 2016, prenait fin le Plan 2006-2016 de mobilisation et d'action pour contrer le décrochage et augmenter la qualification et la diplomation des jeunes estriens. Ainsi, au printemps 2015, les partenaires de la TECIÉ et du Projet PRÉE ont réitéré la volonté de maintenir une instance régionale de concertation en persévérance scolaire et réussite éducative et ont décidé d’entamer une démarche de planification stratégique. En novembre 2016, l'Alignement stratégique 2016-2020 - Pour favoriser la persévérance et la réussite éducative des jeunes estriens a été adopté.