Pourquoi les communautés de l'Estrie doivent-elles s'investir au regard de la persévérance et de la réussite scolaires?

Parce que...

 

  • L'importance accordée à l'éducation s'est transformée; bien que la réalité du décrochage scolaire remonte au début de l'histoire des écoles, ce n'est qu'à la fin des années 80 que le sujet se retrouve au cœur des préoccupations éducatives. Malgré le fait que la situation tend à s'améliorer au Québec et en Estrie, elle demeure quand même préoccupante. 

  • L'Estrie a et aura besoin de main-d'oeuvre qualifiée; (De 2012 à 2016, selon les prévisions d'Emploi-Québec, plus de 28 700 emplois seront disponibles en Estrie. 17 % de ces emplois répondront à la croissance des entreprises (4 900 emplois) et 83 % pour le remplacement des départs à la retraite (23 800 emplois)1

  • Les exigences du marché du travail sont à la hausse; (La part des emplois exigeant un diplôme d'études professionnelles ou un diplôme d'études collégiales sera en croissance au cours des prochaines années)1

    1 Source : Source : Gouvernement du Québec, (25 février 2011) Perspectives d'emploi par profession 2012-2016, Plus de 28 700 emplois disponibles dans la région de l'Estrie de 2012 à 2016, communiqué.
  • L'Estrie affiche un taux de décrochage scolaire élevé. En 2009-2010, l'Estrie affiche un taux de décrochage pour le réseau public de 23,2 %.2

     2 Source : MELS – DR Estrie, AGIR, Taux de décrochage, bilan 4, ni qualification par région, compilation spéciale, mai 2011.

  • Les conditions socioéconomiques plus difficiles influencent la réussite scolaire. En 2011-2012, l'Estrie compte 45 écoles primaires et 7 écoles secondaires avec un indice de milieu socioéconomique de 8, 9 et 10 4 . L'indice 10 correspond au décile le plus élevé de défavorisation. En prenant en compte, pour le 2/3 la scolarisation de la mère et la proportion des parents n'ayant pas travaillé l'année précédente, sans considérer le revenu des familles pour le 1/3, ces deux variables déterminent à 96,3 % la non-réussite scolaire.

     4 Source : MELS –DR Estrie, Indice de défavorisation par école, 2011-2012, compilation spéciale, mars 2012.

  • Le soutien des parents et leur implication sont déterminants. Près de 30 années de recherche ont démontré que lorsque l'école et les parents collaborent, les enfants réussissent mieux et abandonnent moins l'école de façon prématurée.

  • L'Estrie et certaines municipalités en particulier, auront à faire face au défi démographique; quoique de façon générale, les perspectives démographiques sont très favorables en Estrie. En effet, pour les 20 prochaines années, une augmentation de 8,1 % de la population est prévue comparativement à 6,3 % pour le Québec. Le scénario est similaire pour tous les territoires de l'Estrie à l'exception de la MRC des Sources. Par contre, on observe, qu'au cours des 10 dernières années, les différentes MRC qui composent l'Estrie ont toutes connu une baisse importante du nombre d'individus âgés entre 20 et 29 ans, contrairement à la ville de Sherbrooke qui, à l'inverse, a connu une augmentation de ce même groupe d'âge (49,2 %).5

     5 Source : CRÉ de l'Estrie, Portrait socio-économique régional de l'Estrie, mai 2009 (révisé en novembre 2009).